Accéder au contenu principal

Tout est permis, rien n’est interdit

La Presse est libre en France et tout doit être constamment fait pour sauvegarder cette liberté. Elle est et doit rester un contre-pouvoir. La critiquer quand elle s’oppose à notre opinion, l’encenser lorsqu’a contrario elle la conforte, sont tout aussi insupportables.

Mais n’est-il pas possible, voire légitime, de poser la question suivante sans être de suite catalogué réactionnaire : n’est-ce pas dangereux si cette liberté si vitale à nos démocraties est utilisée, voire détournée par certains médias pour transformer ce contre pouvoir en un pouvoir « contre ». Systématiquement « contre » le Président, systématiquement « contre » le gouvernement, systématiquement « contre » la majorité, jusqu’à s’égarer systématiquement « contre » la République et « contre » notre Pays, volontairement ou involontairement, que ce soit par idéologie ou par appât de l’audimat ? De ces deux causes, je ne saurais dire laquelle est plus acceptable ou justifiée ?

Oui la question mérite d’être posée, d’ailleurs certains journalistes soucieux de ne pas galvauder cette liberté de la presse se la posent depuis déjà quelques semaines au vu du traitement médiatique hystérique du mouvement des Gilets Jaunes. Alors si la Presse en général ne tolère guère, parfois à juste titre, la critique qui vient de l’extérieur, pourquoi diable n’entend-elle pas ces propres journalistes ? Certes, ils ne sont pas si nombreux à dénoncer un traitement « inadéquat » de la situation, mais certains font autorité et sont respectés dans les milieux journalistiques.

Quand semaine après semaine, la mobilisation faiblit, pour devenir insignifiante, est-il concevable de conserver des directs de plusieurs heures ? Oui, insignifiante, au sens syndical du terme, car en effet, quand a-t-on vu par le passé un média s’intéresser plus de deux minutes à un mouvement syndical (ou politique) rassemblant aussi peu de monde ou s’essoufflant à ce point ? La réponse peut être sévère mais elle n’en demeure pas moins claire : JAMAIS.

Alors, si un tel traitement totalement absurde et abscons de ce mouvement aujourd’hui se limitait aux conséquences d’une tempête dans un verre d’eau, il ne mériterait même pas qu’on s’y intéresse.

Mais les conséquences sont toutes autres. Elles sont d’une gravité extrême pour notre vivre ensemble. La surexposition médiatique incompréhensible de ce mouvement a fait naître et surtout alimente le sentiment chez certains que désormais « tout est permis » et « rien n’est interdit », l’exact contraire des valeurs républicaines de notre démocratie.

L’inversion des valeurs est enclenchée et qui sait, qui peut dire, jusqu’où cela peut nous mener ?

Quand dans une société, le respect n’est plus que souvenir d’un ancien temps, la société elle-même n’est plus.

Seule une prise de conscience collective peut arrêter cette dérive funeste, s’il en est encore temps.

Seule une véritable remise en question de nos médias, de l’intérieur, peut conduire à cette prise de conscience collective, l’inverse étant aussi salutaire.

Il ne peut y avoir de droits, sans devoirs de responsabilités. Arrêtons, vraiment, ce massacre en direct de la Démocratie et de la République. Revenons tous à la Raison.

Érigeons enfin le Respect comme la première des valeurs de notre société.

3 commentaires sur “Tout est permis, rien n’est interdit Laisser un commentaire

  1. Il y a plus de Gilets Jaunes qu’on ne le croit . Les partis de l’opposition et leurs militants qui selon l’adage « qui ne dit mot consent » sont et soutiennent donc les GJ et leurs dérives par leur incroyable silence , ou pire si intervention de leurs parts c’est pour attiser cette haine des valeurs républicaines .

    J'aime

  2. Gilets jaunes canal historique ? Gilets jaunes haineux ? Assistés perdus et instrumentalisés ? Français râleurs ?
    Si on demande aux Français : Tout est-il parfait? Au moins 80% vous répondront que rien ne va, en avançant des arguments contradictoires. Plus de valeurs traditionnelles versus plus de progressisme social. Plus d’accueil des migrants versus priorité aux Français. Plus d’argent pour ceux qui bossent versus plus de temps libre pour ceux qui ne veulent pas trop bosser, etc.
    Quels gilets jaunes aujourd’hui ?
    Arrêtons de parler des imbéciles qui semblent tout émus d’avoir une telle audience.
    Par décence, les cons restaient chez eux ou déblatéraient dans les cafés du commerce.

    J'aime

  3. Voilà des mois que je dis qu’il y a deux ans une manif sur Paris qui faisait 40/50000 personnes était considéré comme un bide intersidéral, était moquée et faisait 30 secondes sur France3 IDF.
    (Je vous renvoie aux manifs qui devaient regrouper 1 millions de personnes suite à l’appel de Mr « la République c’est moi »)
    Voilà des mois que le chiffre de 40/50000 divagueurs n’est plus atteint SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN et les chaînes,dite, d’infos en font des directs et vont en parler toute la semaine ????
    Ces mêmes chaînes qui vont débattent et disserter avec des « spécialistes » de plus en plus obscures sur le pourquoi tél ou tél gugus qui se prétend journaliste, sous prétexte qu’il a une GoPro sur le casque, à été interpelé alors qu’il est notoirement connu dans les Milieux journalistiques et policiers comme étant un vrai activiste politique extrémiste, et fiché S pour cela ….
    Ces gilets jaunes sont le résultat de plus d’un an de manœuvres sur les réseaux antisociaux, en provenance du « banquier » du Front National, ensuite le FN à manœuvrer pour orienté et structuré ce mouvement, qui après une phase de quasi autonomie, vite interrompu à coups de menaces et denigremenent est maintenant clairement manipulée par l’extrême gauche, qui après moultes appel du pied à enfin sa révolution sauf que….. ba……on en revient aux minables chiffres du temps de l’appel du million, et pour cause…. c’est maintenant les mêmes !!

    La boucle étant bouclée on n’attend plus que la prochaine étape…politique celle là ….

    A quand une « logique » coalition extrême gauche/extrême droite …. car il n’y a Plus guerre « la place d’une feuille de cigarette » entre la posture anti Macron de ces deux extrême qui n’ont plus que cela à la bouche et comme programme …. avec un traitement strictement identique de la part d’une part importante des médias, qui depuis 1,5 ans avant la crise insurrectionnelle des GJ n’avait sur ses plateaux h24/7/7 que des gens de LFI ou du FN comme intervenants de l’opposition et comme LREM pratiquait la politique incompréhensible de la rareté de la prise de parole et bien seuls,ou quasi, des tirants de fakes news, horreurs et vrais mensonges étaient débités à longueurs de journées, alors que ces deux partis on a eux deux moins de 25 élus aux assemblées sur les 900….

    Bref les médias à coups d’orientations politiques extrémistes depuis 2 ans font croire aux Français que tout va mal, alors que pendant ce temps la les économistes du monde entier disent que la France est un pays qui se porte mieux depuis 2 ans et est sur une relative bonne voie sur la gestion de la dette

    Ce qui au final donne un soutien relatif aux idées des GJ, qui ne sont au final qu’une micro minorité des Citoyens Français.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Hugues Demi siècleSupprimer la réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :